FORUM DE DISCUSSION, IDENTIFICATION TROUVAILLES, DETECTEUR DE METAUX
Proposé par la-detection.com : Accueil
  Royaume Uni Royaume Uni  

cliquez ici

Auteur : philippe le 21/11/2005 19:12:37
24419R0 - Royaume Uni
C'est un pays qui est parfois cité ici comme exemple quant à sa façon de gérer la détection de loisir. Qu'en est-il réellement ? Lois, réglements, application des lois, respect des règles ... merci de m'éclairer ou de me guider vers un lieu où je puisse trouver des informations. Je ne suis pas encore retourné lire l'évolution du post de Myrdynn mais là où je l'avais laissé hier soir, la moutarde me montait au nez. Les anglais ont-ils réussi à faire en sorte que les promeneurs de détecteur ne passent pas pour de la racaille, des voyoux, des contrevenants pour le moins. Et surtout, comment ont-ils fait ? S'il vous plait ...

Philippe
 
Auteur : Roland le 22/11/2005 12:55:08
24419R1 - Royaume Uni
Je crois que la détection est assez libre en Angleterre, il y a de nombreux clubs de détection. Sur le net on trouve facilement leurs sites.
Il y a quelques années un détectoriste a trouvé une fameuse monnaie en or dans la région londonnaise me semble-t-il. Il s'agissait d'une monnaie or d'un des premiers rois d'Angleterre, vers l'an 700 ou 800, monnaie unique et qui a été par la suite vendue dans une vente aux enchères à une somme ''gastronomique'' comme disait Coluche.


 
Auteur : DP le 22/11/2005 20:59:20
24419R2 - ...
Si vous cherchez des infos sur la législation anglaise, cherchez 'treasure act' sur Google.

De toute façon, c'est une question de mentalité et de culture, et je ne pense pas qu'on voit de sitôt un même système chez nous.
 
Auteur : philippe le 23/11/2005 07:35:11
24419R3 - merci DP...
et bon courage. Y a du boulot !

Philippe
 
Auteur : Claude le 23/11/2005 20:46:36
24419R4 - Loi anglaise.
Salut,
C'est vrai qu'au niveau européen, la Grande-Bretagne est vraiment un paradis pour les prospecteurs. J'ai eu la chance d'y être invité pour un WE prolongé de détection et c'était vraiment formidable, tant au niveau des trouvailles que pour l'ambiance qui règne autour de ce loisir.
En fait, dès les tous débuts de la prospection, ils se sont groupés en une association, le NCMD, afin d'essayer d'avoir un certain poids lors des discussions avec les opposants à ce nouveau loisir, surtout les milieux archéologiques, qui craignaient que cette activité puisse porter préjudice au patrimoine culturel.
De prime abord, les prospecteurs anglais ont directement précisé leur position : ils ne se posaient pas en demandeur vis à vis des archéologues mais comme des gens voulant pratiquer un loisir sans interférer sur les activités du monde archéologique mais, aussi, sans que ces derniers n'interfèrent sur leur hobby, les deux activités pouvant très bien cohabiter sans se géner mutuellement.
Malgré quelques 'accrochages' inévitable au début, ils ont atteint leur but et ont pu obtenir le fameux 'Treasure Act'.
En résumé, ce décret oblige le prospecteur à déclarer tout ce qui est susceptible d'être qualifié 'trésor' aux yeux du décret : plus d'une monnaie contenant au moins 10% de métal précieux, plus de 9 monnaies en métal basique, objets remarquables, etc datant de plus de 300 ans.
Ces trouvailles sont déclarée au Coroner. Si, après examen, la trouvaille est considérée comme 'trésor', l'Etat peut décider d'en prendre possession (en tout ou en partie) et verse une indemnité correspondant à sa valeur marchande, fixée à dire d'expert, à l'inventeur, à charge pour lui de partager cette somme avec le propriétaire du terrain. Si l'Etat ne désire pas entrer en possession de la trouvaille, elle est restituée à l'inventeur qui est libre d'en faire ce que bon lui semble (toujours en respectant les droits du propriétaire du terrain). Une telle procédure dure entre deux mois et plus d'un an.
Maintenant, la machine est bien rodée et les prospecteurs vivent généralement en bonne entente avec les archéologues. A tel point que le rallye de Corfe Castel a lieu sur un site archéologique, en toute légalité, avec la présence d'un archéologue chargé d'inventorier les trouvailles intéressantes qui sont laissées en possession des inventeurs (excepté en cas de trouvaille tombant sous le coup du Treasure Act) lors d'une édition de ce rally plusieurs dizaines de romaines ont été trouvées sur les deux jours, 90 si mes souvenirs sont bons.
Naturellement les sites archéologiques 'majeurs' sont interdits à la détection.
A part cela, la seule chose requise pour prospecter en Angleterre est l'autorisation du propriétaire. Mais sur ce point, les Anglais ne transigent absolument pas. Les peines prévues pour atteinte à la propriété d'autrui sont infiniment plus élevées que sur le continent.
De toute façon, il ne viendrait à l'esprit de pratiquement aucun prospecteur anglais de détecter sans cette autorisation. Dans certains cas, cette autorisation est même parfois payante, un peu comme un droit de chasse ou un droit de pêche.
@+
Claude (bourqui)



 
Auteur : Carnavon le 23/11/2005 21:10:31
24419R5 - ;;;

Tout à fait , à Londres par ex. pour détecter le long des berges de la Tamise à marée basse il y a un permis payant à la journée, à la semaine(je crois), et annuel.

Par contre , et ce n'est pas le moindre car certains s'imaginent qu'en Angleterre tout est rose : il est interdit de détecter dans les pâtures ou prairies qui n'ont jamais été labourées (de mémoire d'homme) . En fait l'autorité 'demande' de ne pas le faire , mais les prospecteurs le respecte (sauf les pilleurs of course)

 
Auteur : DP le 23/11/2005 21:30:58
24419R6 - ...
Il y a toutefois un effet pervers : les pilleurs déclarent parfois avoir trouvé sur un terrain autorisé des 'trésors' qu'ils sont allé déterrer sur des sites interdits... (ça se pratique aussi au Luxembourg )
 
Auteur : Carnavon le 23/11/2005 21:56:24
24419R7 - ;;;

C'est ce que je sous-entendais ...

Mais il y existe une contre-mesure (les pilleurs sont les ennemis de ceux qui jouent le jeu) : la dénonciatite est un sport couramment pratiqué dans les pays anglo-saxons (et germaniques en général)...


~~~~~~~~~~~~~~~~
>:(((((((°>


 
Auteur : Claude le 23/11/2005 22:32:21
24419R8 - Oiseaux de nuit...
Salut,
C'est vrai, les pilleurs existent aussi chez-eux, ils les surnomment 'oiseaux de nuit'...
Mais je crois qu'en règle générale, les Anglais sont plus respectueux des lois que chez nous. Un prospecteur anglais a dit : You can't beat the law, so don't try. There is plenty of scope within it, so why act outside it? (Tu ne peux pas combattre la loi, aussi n'essaie pas. Il existe beaucoup de possibilités en elle, alors pourquoi agir en dehors d'elle?)
Quand un prospecteur se fait prendre en infraction, il existe une sorte de tam-tam africain et ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour qu'il ne puisse plus obtenir d'adhésion dans un club, etc.
@+
Claude (bourqui)

 
Retour à la liste complète


   
REPONDRE A CETTE DISCUSSION

Pseudo ou Nom : Code d'accès (entouré de +) :
Email (pas obligatoire) : (30 caract. maxi)
Votre email ne s'affiche jamais, il est réservé à l'administrateur en cas de besoin
Sujet : (40 caract. maxi)
Ajouter un smiley  
Message :
Image :
Gif ou Jpg uniquement, 32 Ko maximum. Cliquez ici pour obtenir de l'aide.
  Ne cliquez qu'une seule fois et patientez.
En postant vous déclarez avoir lu et accepté les conditions d'utilisation.
     
 
Les monnaies et les objets publiés sur ce forum sont censés faire partie de collections particulières, avoir été découverts fortuitement, ou bien être le fruit des recherches de prospecteurs “autorisés”, et avoir été déclarés selon la loi, le webmaster n’ayant pas la faculté de vérifier la provenance et le devenir de chaque objet. Ensemble, respectons la loi 89.900 et respectons le patrimoine archéologique.