FORUM DE DISCUSSION, IDENTIFICATION TROUVAILLES, DETECTEUR DE METAUX
Proposé par la-detection.com : Accueil
  jeton jeton  

cliquez ici

Auteur : bilou le 19/09/2005 14:00:48
19373R0 - jeton
Salut tout le monde,
dernière demande pour aujourd'hui
voici un jeton en cuivre diam31mm, trouvé près de Dijon en compagnie de Jolibrius. Utilité, époque?
voici déjà l'avers ( ? )
légende : RECTE ET SEDULO, deux chiens accostant un blason couronné.
merci par avance!
 
Auteur : bilou le 19/09/2005 14:09:17
19373R1 - revers
Voici le revers ( ? ), enfin l'autre côté quoi...
la légende sous réserve, car la patine s'est barrée à certains endroits...
Ses DE M. CEP GAU PliVIC MAY DE DIJON. CLAUDE MARLOT AV. DOVEN??S
Sous le blason il y a une date : 1?51, dommage qu'il en manque un bout... 1751 où 1851 ?
Quelqu'un a-t-il une idée?
Peut-être un établissement quelconque de Dijon...
 
Auteur : jo le 19/09/2005 14:14:05
19373R2 - Salut
Bilou ,c' est peut étre ça

225. F.10106, Amanton pl. XIII, n° 122, 1751, (Cuivre rouge, )
A/RECTE. ET. SEDULO 'Avec droiture et zèle' Armes de Claude Marlot
R/CLAUDE. MARLOT. AVT. DOYEN. DES. SES. DE. M. LE. P. G. AU. PLT. VIC. MAY. DE. DIJON ; sous l'écu : 1751 Armes de Dijon

@+jo
 
Auteur : bilou le 19/09/2005 14:21:39
19373R3 - Jeton
Merci JO ! Tu est plus rapide que l'éclair !
1751, c'est super !
il est vraiment répertorié dans ton ouvrage ? ( je ne connaissai même pas ce bouquin ... )
Maintenant il ne me reste plus qu'à savoir qui était ce Claude Marlot...


à + Bilou

 
Auteur : jo le 19/09/2005 14:45:47
19373R4 - Un peu
de lecture ,Bilou.

Claude Marlot, doyen des substituts de M. le Procureur général, fut nommé maire le 25 mai 1750. Il porte d’azur au chevron d’or surmonté d’une colombe et accompagné de trois quintefeuilles.

histoire.
La ville de Dijon possédait un maire et en général vingt magistrats municipaux ou échevins dès l’époque de la naissance de la féodalité. Ces magistrats sont confirmés en 1187, lorsqu’une Charte de commune est accordée par le duc Hugues III. A la fin du XIIIe siècle, ce maire prend le titre de vicomte maïeur, confirmé en 1477-1479 par Louis XI, qu’il gardera jusqu’en 1789. Depuis la fin du XVe siècle (1491), la charge de vicomte maïeur est anoblissante ainsi que celle d’échevin à compter du XVIe siècle. Le vicomte maïeur avait le droit de haute, moyenne et basse justice, le droit de scel et de visite. Les clefs de la ville lui sont confiées et il dirige les archers ainsi que les compagnies des sept quartiers, cette fonction militaire étant importante jusqu’au XVIIe siècle. Fonction élective, le vicomte maïeur est élu par les habitants, ni mendiants, ni étrangers, qui payent la taille, en général la veille de la Saint-Jean. A partir de 1669, il lui est permis de porter “ une robe longue de satin plein, de couleur violet, doublée de satin rouge cramoisi, comme le prévôt des marchands de Lyon, avec chaperon de même étoffe et couleur bordée d’hermine ” afin de se distinguer des habitants. En 1692, la fonction de vicomte maïeur est créée en office héréditaire tandis que l’élection n’est plus alors qu’une confirmation du choix royal fait par le gouverneur au nom du roi. Représenté sur les sceaux, le vicomte maïeur fait ensuite figurer ses armes sur les jetons dès 1553, puis ses initiales vite remplacées par son titre et nom. Ces jetons sont à l’origine destinés à faire les comptes ce qu’indiquent assez bien les légendes des premiers jetons POR CAMERA COMPOTORUM VILLE, Pour la chambre des comptes de la ville puis PRO RATION REDD. URB. DIVION., Pour la reddition des comptes de la ville de Dijon. Ils deviennent rapidement une rétribution du droit de présence comme peuvent l’être les droits d’épices, de bougies, etc.. A la fin du XVIIe siècle, apparaissent des jetons en argent dans cette série et l’on peut supposer que leur fonction n’est plus désormais que représentative. Bibliographie : Recueil de planches gravées d’après la collection de jetons des villes et maires de Dijon, Beaune et Auxonne, du cabinet de C.-N. Amanton, Dijon, 1824 (tiré à 20 ex.) et édition de Henri Baudot et F. Rabut d’après Ferdinand Amanton, Précis historique et chronologique sur l’établissement de la commune et des vicomtes mayeurs ou maires de Dijon, sur les attributions affectées à ces magistrats et sur l’usage établi de frapper des jetons pendant l’administrations de chacun d’eux, publié dans les Mémoires de la Commission des Antiquités de la Côte-d’Or, Tome VIII, 1870-1873.
@+jo

 
Auteur : bilou le 19/09/2005 14:55:22
19373R5 - merci Jo
pour cette leçon d'histoire!
je ne crois pas que je retrouverai ces ouvrages-là...
Je note toutes ces informations interréssantes et m'en vais mettre ce jeton dans ma vitrine ( c'est mon premier jeton en fait... )
merci encore

@+ Bilou


 
Retour à la liste complète


   
REPONDRE A CETTE DISCUSSION

Pseudo ou Nom : Code d'accès (entouré de +) :
Email (pas obligatoire) : (30 caract. maxi)
Votre email ne s'affiche jamais, il est réservé à l'administrateur en cas de besoin
Sujet : (40 caract. maxi)
Ajouter un smiley  
Message :
Image :
Gif ou Jpg uniquement, 32 Ko maximum. Cliquez ici pour obtenir de l'aide.
  Ne cliquez qu'une seule fois et patientez.
En postant vous déclarez avoir lu et accepté les conditions d'utilisation.
     
 
Les monnaies et les objets publiés sur ce forum sont censés faire partie de collections particulières, avoir été découverts fortuitement, ou bien être le fruit des recherches de prospecteurs “autorisés”, et avoir été déclarés selon la loi, le webmaster n’ayant pas la faculté de vérifier la provenance et le devenir de chaque objet. Ensemble, respectons la loi 89.900 et respectons le patrimoine archéologique.