Conseils

 

 

Cette rubrique est consacrée aux conseils afin de débuter dans la détection ou de perfectionner ses méthodes de prospection.
Elle se compose de 3 principaux chapitres :

> un lexique : comprendre tous les termes courament pratiqués
> un guide : Comment choisir son détecteur de métaux ?
> apprendre à détecter : initiation sur détecteurs de métaux

 

 

Lexique

 

Affichage
Il existe 4 modes possibles :
– vumètre à aiguilles : système ancien mais toujours d’actualité caractérisé par l’indication sur le cadran grâce à une ou des aiguilles.
– affichage à cristaux liquides (LCD) : les indications apparaissent grâce à des symboles ou icônes prédéfinis.
– affichage numérique : uniquement présent sur les détecteurs équipés d’un microprocesseur, ce système propose la nature probable de l’objet ainsi que sa taille et sa profondeur.
– affichage graphique : très complet et puissant sur les appareils haut de gamme, il peut afficher des dessins complexes sur la nature probable de la cible détectée ainsi que sa conductivité électrique.

Black Sand
« Sable noir ». Certains détecteurs sont équipés d’une fonction basculant de la recherche « Norm » (normale) à la recherche « Black sand » permettant de de travailler sur des terrains fortement minéralisés tels que les bords de plage, le sable mouillé ou le sable noir.

Chatter
Faux signaux, bruits irréguliers provenant des interférences (radio, lignes haute tension …) que l’on stabilise en réduisant la sensibilité.

Discrimination
La discrimination permet la détection sélective grâce à l’élimination de tous les métaux ferreux durant la recherche (fer, acier, clous, capsules…).L’appareil ne recherchera alors que les objets métaux non ferreux.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la discrimination sur un détecteur n’est pas le gage de pouvoir découvrir toutes les pièces précieuses, les bijoux de petites tailles pouvant être éliminés par une discrimination trop élevée. Nous vous conseillons d’utiliser la discrimination avec précautions afin de ne pas passer à côté de petits objets mais intéressants tout de même (par exemple un détecteur dont la discrimination est réglée pour éliminer une boîte de conserve d’un litre rejettera également une pièce de monnaie ou une bague même en or).
De plus les performances de l’appareil sont abaissés d’environ 20 %. On remarque aussi qu’en discrimination un objet non ferreux de petite taille placé sous un objet ferreux de surface plus importante ne sera pas détecté.
Le mode « tous métaux » reste le mode le plus performant dans la majorité des cas.

Disque ou bobine
Extrémité du détecteur dans le laquelle se trouve un bobinage qui permet l’envoi des signaux vers l’appareil lors du balayage des surfaces à prospecter. Sa taille est généralement de 20 centimètres de diamètres mais les disques doivent être interchangeables afin de cibler les recherches (petits disques pour plus de précision et grands disques pour plus de profondeur). Disque « GP » signifie disque « Grande Profondeur ». 

Effets de sol
Les effets de sol sont des interférences provoquées par les différentes natures de sol du fait de leurs compositions. Ceux-ci engendrent de faux signaux nuisant à la recherche.
Un sol est minéralisé lorsque les oxydes qu’il contient forment un écran opaque perturbant la transmission d’ondes. Les appareils de nouvelle génération sont maintenant équipés d’un compensateur d’effets de sol permettant d’éliminer ces gênes d’interférence. Le meilleur réglage pour atténuer les effets de sol se remarque par une parfaite stabilité aussi bien en l’air qu’en approche du sol avec le disque. Ce réglage doit être modifié régulièrement au fur et à mesure des déplacements afin d’exploiter au mieux les performances.
Ces réglages peuvent être automatiques (réalisés par un micro-processeur d’après l’analyse du signal reçu) ou manuels (par potentiomètre, restant le meillleur système actuel).

Fréquence
Fréquence de travail du détecteur (peut varier d’environ 3khz à 20 khz selon les appareils). Les détecteurs majoritairement utilisés par les prospecteurs sont des détecteurs à basse fréquence (VLF).
La société White’s par exemple a construit avec succès des appareils fonctionnant sur une fréquence de 6,6 khz procurant à la fois une bonne sensibilité et une bonne discrimination sur tout environnement.

Ground balance (GEB)
Compensateur d’effets de sol, équilibrage électronique pour la neutralisation des effets de minéralisation, sol mouillé, sable noir (black sand).

Hot-roch
Pierres fortement minéralisées composées de particules métalliques amenant de faux signaux.

Modes de recherche
Il existe trois modes de recherche :
– le mode « tous métaux » : le détecteur recherche tous les objets de composition ferreux ou non ferreux (et même certains minéraux fortement minéralisés ou encore les météorites).
Nous rappelons que ce mode « tous métaux » est le mode le plus performant au niveau des découvertes, l’appareil détecte tout ce qui est métallique alors on risque de passer du temps à creuser pour rien mais il ne faut pas oublier que c’est en creusant que l’on trouve.
– le mode « iscrimination » : la discrimination permet la détection sélective grâce à l’élimination de tous les métaux ferreux durant la recherche (fer, acier, clous, capsules…).L’appareil ne recherchera alors que les objets métaux non ferreux (or, argent cuivre. ..).
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la discrimination sur un détecteur n’est pas le gage de pouvoir découvrir toutes les pièces précieuses, les bijoux de petites tailles pouvant être éliminés par une discrimination trop élevée (se réferer à la définition de la « discrimination » plus haut dans le lexique).
– le mode « notch » : fonction supplémentaire à la discrimination permettant d’orienter les recherches vers un seul type de métal et par conséquent de rejetter tous les autres métaux que celui désiré.(exemple : sur une plage vous désirez trouver des pièces de 1 euro, vous mémorisez la pièce de 1 euro avec le notch en la passant sous le disque, votre détecteur localisera alors que les monnaies de 1 euro et rejettera tout le reste même les pièces en or). En conclusion le notch est intéressant dans le cadre de recherches précises.

Sensibilité
La sensibilité est l’ajustement de l’appareil afin d’éliminer les nuisances sonores telles ques les grésillements ou crachotements. Ces signaux gênants sont provoqués par les différentes natures du sol.

Sig-Bal
Commande permettant à l’aide d’un potentiomètre d’équilibrer le seuil reçu en provenance du disque par équilibrage de ce signal. Pour imager un peu, on pourrait assimiler cette fonction à une amélioration de la sensiblité de l’appareil. La profondeur de recherche sera alors optimale et précise.

Tube
Le tube est le support du disque de détection. Cet axe joignant le boitier électronique au disque est en principe réglable et inoxydable.

VLF
Sigle permettant de différencier les détecteurs de métaux selon leur fonctionnement.
On distingue 4 familles de détecteurs de métaux : BFO, IB-TR, VLF et induction pulsée.
– BFO (battements de fréquences) : détecteurs conçus avant la deuxième guerre mondiale aux performances médiocres servant à découvrir des objets de très fortes tailles et à très faibles profondeurs.
– IB-TR (balance induction – émetteur récepteur) : détecteurs fiables et précis, travaillant à basse et haute fréquence.
– VLF (très basse fréquence) (ou aussi TR ou IB) : détecteurs travaillant à très basse fréquence, ce qui lui permet d’exceller en discrimination et donc facilite l’identification des objets détectés par le prospecteur. A contrario, les détecteurs à hautes fréquences sont très puissants au niveau des recherches en profondeur mais auront des lacunes au niveau de la discrimination.
– Induction pulsée : détecteurs affichant des performances spectaculaires et insensibles aux effets de sol. Malheureusement ils sont dépourvus de discrimination et c’est pour cette raison qu’ils sont délaissés par les prospecteurs.

 

 

 

Comment choisir son appareil ?

 

Tout d’abord il faut expliquer brièvement comment marche un détecteur de métaux. L’appareil est composé d’un système électromagnétique équilibré, qui envoie un flux d’ondes perpendiculairement à la palette de détection. Ce flux traverse toutes les matières, mais quand il rencontre un métal, il engendre par induction un « courant de Foucault », c’est à dire une sorte de rayonnement, qui déséquilibre le système et émet un signal sonore.

Les détecteurs de métaux peuvent localiser n’importe quel objet à partir du moment où celui-ci est composé totalement ou partiellement de métal.
Cette présence métallique peut être du fer, ou tout autre métal non ferreux : or, argent, platine, cuivre, bronze , plomb, aluminium etc… sous n’importe quelle forme, tôles, grilles, tubes, monnaies ou autres. Même recouverts d’une couche protectrice ou d’un isolant, la détection peut se faire à travers tous matériaux.
Les détecteurs actuels ne sont cependant pas si simples à manipuler. De nombreux réglages sont aujourd’hui disponibles sur les appareils pour obtenir des performances optimales mais ceux-ci engendrent des difficultés d’utilisation. C’est pour cela qu’il vous faudra choisir le bon détecteur afin que votre passion de la détection ne devienne un cauchemar de réglages et de faux signaux.

 

Votre niveau détermine votre achat d’un détecteur de métaux :
– vous êtes débutant partez sur un entrée de gamme
– vous êtes un débutant mais désirez vous mettre à la détection sérieusement partez sur un milieu de gamme
– vous êtes confirmé ou débutant (mais vraiment patient et courageux) partez sur un haut de gamme

 

Le type de terrain :
En effet, il est indipensable de choisir son détecteur en fonction du type de recherches que vous allez entreprendre ainsi que la nature du terrain sur lequel vous serez.
Le type de recherches (loisirs, antiquités, monnaies) vous indique le niveau de technicité du détecteur nécessaire ainsi que le budget qui lui sera aloué. La large gamme d’appareils permettra tant aux amateurs qu’aux professionnels de trouver le détecteur idéal.
La nature du terrain est un critère primordial lors de votre décision. Si par exemple vous allez prospecter essentiellement au bord des plages, rivières ou sur des sables mouillés, orientez vous sur un détecteur d’eau ou sur un détecteur très performant sur les sols minéralisés. Certains appareils possèdent même une fonction permettant de prospecter sur des sables mouillés ou sables noirs.
Vous pourrez aussi choisir votre détecteur pour qu’il soit le plus polyvalent possible, des fonctions comme comme le « changement de fréquence » vous permettant de détecter sur tous types de terrain sans perte de performance.
Le dernier critère important est la pollution du sol (déchets ferreux présents dans le sol sur lequel vous prospectez). Ces déchets métalliques seront votre pire ennemi, si votre appareil ne possède pas de fonction « discrimination » ou qu’il est mal réglé votre détecteur sonnera sans cesse et vous risquez de creuser toute la journée pour rien. La discrimination est une fonction très utile et vous devrez choisir votre détecteur en fonction de ce critère et de vos exigeances.

 

Votre niveau, vos ambitions, votre budget :
Réfléchissez bien avant d’acheter un appareil et ne vous jetez pas sur le moins cher ou le plus performant de suite.
Déterminez bien votre niveau dans le domaine de la détection puis vos ambitions de recherches. Regardez le temps que vous allez passer à prospecter et ce que vous allez rechercher.
Il devra découler de cette réflexion une décision logique, au plus vous êtes motivés au plus il vous faudra monter dans la gamme pour être satisfait et garder votre détecteur longtemps.
Un conseil : à la suite de nombreux appels téléphoniques de débutants ayants achetés des appareils vraiment pas chers (de 60 à 150 euros) et qui se plaignent de ne jamais rien trouvé, évitez ces premiers prix sur internet, achetez de la marque !

 

 

 

 

Prise en main d’un détecteur

 

conseils_balayageSavoir se servir d’un détecteur de métaux est indispensable sinon on est vite découragé et on finit par abandonner la détection.
Faites connaissance avec votre appareil et apprenez pas à pas.
Sachez que vous ne maîtriserez votre détecteur qu’après de multiples et longs essais, que vous trouverez d’ailleurs fort passionnants et qui vous laisseront de merveilleux souvenirs.
Tout d’abord il vous faut vous familiariser avec votre appareil, ses boutons et ses fonctions.
Il vous faut connaître par coeur toutes les significations et les utilisations de tous les boutons de votre détecteur avant même de partir sur le terrain (un bouton mal employé et vous reviendrez bredouille à tous les coups ! ).
Ensuite il vous faudra les mettre en oeuvre en situation. Mais avant d’aller en extérieur vous allez vous entraîner et vous familiariser avec les fonctions de votre détecteur grâce à des essais dans l’air et non pas dans le sol.
Pour cela, posez votre détecteur à plat sur une table et passez devant le disque des objets métalliques à environ 20 cm. Essayez des pièces de monnaies, des capsules, des bouteilles en aluminium, des objets en or ou en alliage précieux et prenez soin de bien retenir les différentes réactions de votre détecteur.
Vous ferez de même en utilisant les potentiomètres de sensibilité et de discrimination avec chacun de ses objets afin de s’initier aux réglages de ces fonctions et de voir les signaux de votre détecteur. Idem pour les autres fonctions ou bouton de votre détecteur.

 

Vous pourrez ensuite passer au terrain après avoir assimilé les différentes manipulations de base.
Contrôlez en premier lieu l’état des piles et emportez toujours avec vous des batteries supplémentaires.
Effectuez les réglages adéquats (mise sous tension, sensibilité et discrimination désirée). Commencez à balayer le sol en déplaçant le disque du détecteur de droite à gauche tout en restant parallèle au sol et le plus près possible de celui-ci.
Le balayage doit décrire un arc de cercle qui vous permettra de déterminer un « couloir de détection » de 0,8 à 1,2 mètre dans lequel vous ne devrez laisser aucune surface inexplorée.
Les signaux sonores les plus faibles sont souvent les meilleurs car ils traduisent une profondeur assez importante de l’objet détecté, ce qui signifie éventuellement que celui-ci est enterré depuis longtemps (plus l’objet est profond plus il y a de chance que ce ne soit pas un détritus moderne).

Un bon casque d’écoute vous permettra d’augmenter la finesse des performances de votre appareil et votre confort de prospection.